Une vie comme les autres – Coup de coeur absolu

Ce livre est une bombe, il fait partie désormais des meilleurs romans que j’ai pu lire. Comme beaucoup, j’en ai entendu parler dès sa parution en grand format. J’ai attendu sa sortie en poche pour me le procurer sans regarder la quatrième de couverture. Je savais que cela se passait à New York mais rien de plus. Après avoir lu plus de 1000 pages durant ma semaine de confinement, je ne regrette pas de m’être lancée. C’était le moment idéal pour se poser sans se préoccuper des autres livres en attente. C’est un récit qu’il faut digérer, on s’attache dès le début aux personnages. Une vie comme les autres est bouleversant, passionnant, sombre. Un roman qu’on ne peut oublier et qui marque son lecteur. Âme sensible s’abstenir, les autres foncez !

On découvre quatre amis sur plusieurs décennies : il y a JB l’artiste qui essaye de trouver son style, Malcolm l’architecte minutieux, Willem l’acteur au grand coeur et notre cher Jude. Peu à peu, le récit se concentre davantage sur lui pour nous offrir un portrait des plus complets. Le lecteur veut savoir pourquoi ce jeune homme veut être invisible aux yeux des autres, secret quant à son passé. On sait qu’il a vécu des choses horribles mais on n’imagine pas à quel point. Il y a des passages difficiles pourtant cela ne rend pas le récit obscur. Un juste équilibre est proposé par l’auteur entre des épisodes dramatiques et les joies de la vie.

Jude est un personnage complexe, il ne s’autorise pas à vivre pleinement. Heureusement il peut compter sur ses trois amis qui l’appuient dans les moments difficiles. Chaque jour est une épreuve. Jude lutte contre un passé pesant, un handicap qui accable son corps et prend toutes ses forces mais surtout contre lui-même. Il ne s’estime pas beaucoup, se sent coupable. On aimerait le voir goûter au bonheur, profiter davantage de la vie.

Ce roman offre une constellation de personnages qu’on aimerait connaître. Ils montrent tous une grande empathie envers Jude tout en lui laissant un espace vital. Les années vont passer, chacun trace sa route sans pour autant s’oublier les uns les autres. Jude s’attache à sa carrière, cela le fait survivre.

Je ne veux pas trop vous dire mais cette fresque new yorkaise est puissante ! On a l’impression de vivre à leurs côtés, de les voir grandir tout en participant à chacune des étapes importantes de la vie. De nombreux thèmes importants sont abordés tels que l’amitié, la famille, le poids du passé, l’handicap, l’homosexualité, la liberté, l’amour, la mort etc. Tout cela sans rendre le récit lourd ou trop long par ses nombreuses pages. Il y a un rythme parfait entre les ellipses et les retours dans le passé. C’est un roman qui peut nous séduire en touchant notre âme sensible, en nous interrogeant sur notre capacité à percevoir la vie qui se déroule sous nos yeux. Une grande leçon nous est transmise : celle de se battre pour ceux qu’on aime mais surtout pour nous et cela jusqu’au bout.

J’espère que ça sera une aussi belle lecture que pour moi !

Prenez soin de vous,

Anaïs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s