Louis, Jeanne, Vincent et les autres – Philippe Rinaudo

Philippe Rinaudo nous offre un second recueil de nouvelles d’une centaine de pages Louis, Jeanne, Vincent et les autres et c’est un plaisir de le retrouver. Il est bien différent de Confidences pour confidences qui se centrait davantage sur des objets. Si vous voulez en savoir un peu plus, j’en ai parlé ici

Découvrez treize nouvelles réunies pour vous séduire. La lecture est fluide, le lecteur est conquis. Il n’y en a pas une pour vous décevoir. Des thèmes récurrents viennent nourrir les textes tels que l’homosexualité, la maladie d’Alzheimer, la disparition, la paternité/maternité. On peut retrouver deux types de nouvelles, celles réalistes et d’autres plus humoristiques.

  • J’ai été très touchée avec la première catégorie notamment par “Jeanne & Vincent” qui nous partage les retrouvailles entre un homme et une femme qui se sont follement aimés il y a des années avant d’être placés dans un établissement de repos. Vincent a alzheimer, quant à Jeanne, elle est bien lucide. Une chose est sûre, elle n’oubliera jamais leur amour.

Alors, dans un dernier moment d’abandon, et sous le regard approbateur de Jeanne, avec son consentement aussi, il s’était éloigné de la rive pour nager un peu, faire quelques brasses. Il avait simplement oublié un détail. Il avait oublié qu’il ne savait plus nager.

  • “Tom, Sailor, Mira“ est également une nouvelle que j’ai beaucoup apprécié. La fin est inattendue. Sailor souhaite se rapprocher de sa famille, de son compagnon ainsi que de sa fille pour partager plus de moments tous ensemble. Seulement la vie en a décidé autrement. P. Rinaudo, à travers ce texte, évoque un sujet d’actualité qui ne nous laisse pas indifférent puisqu’il est encore dans nos mémoires…

  • La guerre d’Algérie a brisé de nombreuses familles, c’est le cas des parents de Françoise. Sa mère apprend qu’elle est enceinte alors que son amour est partie à la guerre. La mère de Françoise l’oblige alors à se marier pour ne pas faire courir de rumeurs. Ainsi, tout le monde est touchée que cela soit les parents qui regrettent un vrai amour rompu par l’Histoire ou les enfants… Deux nouvelles sont à mettre en parallèle sur ce sujet et se répondent puisque les points de vue adoptés sont différents. C’est ce qui les rend intéressantes. Il s’agit de “François” & “Françoise”.

  • Cléo”, “Maxine”, “Harvey” & “Louis” surprennent par leur fin. La première commence par un meurtre d’une responsable de supermarché. Les employés subissent un interrogatoire, on se rend alors compte qu’elle n’était pas appréciée. L’auteur se joue de nous et la fin est inattendue ! Tout comme “Louis” qui aborde un sujet grave, l’enlèvement d’un petit garçon. Le lecteur ne saura qui croire, quelle réalité était sous ses yeux.

Parlons un peu des nouvelles “plus légères”, celles qui ont un ton humoristique.

  • Ma préférée est “D.”, j’ai passé un très bon moment en la lisant. Le sujet est original ! On découvre un homme qui prend la place de son psy, les rôles sont alors inversés. Pourtant c’est bien lui qui a besoin de se confier. Il a fait un burnout à cause de la surcharge de travail. Vous ne devinerez jamais qui c’est. C’est celle que je n’oublierai pas.

  • Mortimer”, “Pilar”, “Jess”, “Frideborg” nous font sourire. Dans l’une d’entre elles, une épouse voit débarquer lors de la veillée funèbre de son mari une femme qui le comblait sensuellement. Elles se racontent leur histoire mais il y a un gros quiproquo. Dans l’autre, ça ne sera pas une voix humaine qui aura le rôle du narrateur. Philippe Rinaudo une nouvelle fois aime nous surprendre !

Je vous recommande vivement ce recueil de nouvelles dont le style rend fluide la lecture et l’on passe un bon moment. On enchaine les nouvelles sans difficultés. Les unes après les autres, elles nous surprennent ou nous touchent selon le thème abordé. J’ai été une nouvelle fois conquise. Les nouvelles est un genre dans lequel les lecteurs accordent moins d’attention que le roman et c’est bien dommage. La lecture des deux recueils de Philippe Rinaudo ont été de belles découvertes dans des genres bien différents. Il faut se lancer et j’espère qu’après avoir lu cet article vous aurez envie de vous essayer à de nouvelles aventures livresques ! Louis, Jeanne, Vincent et les autres est disponible sur le site de Prem’edit ou encore auprès de vos libraires préférés !

Bel été,

Anaïs

2 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s