Un fils parfait Mathieu Menegaux

Une nouvelle fois, je suis conquise par le roman de Mathieu Menegaux. Les sujets qu’il choisit sont percutants et nous ouvrent les yeux sur des faits de société trop répandus. Je me suis tue, son premier roman, évoque le viol d’une femme par un inconnu. Elle ne dit rien à son mari et apprend par la suite qu’elle est enceinte. Le récit est bouleversant. Avec ce second roman, on reste sur le même fil rouge.

Un fils parfait est le récit de Daphné, une maman de deux petites filles. Elle s’adresse à sa belle-mère pour rétablir la vérité. Celle que l’on ne veut pas entendre, qui ne devrait pas se produire pourtant la violence, la monstruosité est au coeur de l’humain.

Son mari Maxime est parfait sous tous les angles. Daphné est vite séduite, elle attend avec impatience qu’il la demande en mariage. Cela finira par arriver. L’homme est pressé d’être père, Daphné se laisse porter par cette envie. Elle tombe enceinte, accouche et dix-huit mois plus tard, elle attend sa deuxième fille. Leur couple est heureux, ils ont une bonne place professionnelle. Rien de sombre sur leur tableau familial.

Claire, l’aînée, aime raconter des histoires, faire semblant d’être malade. C’est ce qui lui portera préjudice par la suite. Tout ce déclenche avec un nouveau désir. Daphné se concentre à nouveau sur son travail, elle veut gravir les échelons. Maxime est en accord avec elle, il s’occupera des filles pendant qu’elle sera en déplacement. L’homme va en profiter pour faire l’irréparable, franchir les limites avec ses enfants. Il oblige ses filles à toucher son sexe et bien d’autres atrocités. Claire dit à sa mère qu’elle ne peut partir sinon le loup sera là. Elle prend ça pour une terreur nocturne et l’entend à moitié. Elle part sereine en voyage. Seulement, cette phrase reviendra. Daphné prend le temps d’écouter sa fille pendant que Maxime assiste à un match de foot à l’extérieur. La petite fille lui raconte ce que son père lui fait faire. Elle ne devait rien dire à sa mère.

Daphné est sous le choc. Comment réagir ? Elle se dit que ce n’est pas possible, qu’une nouvelle fois sa fille est allée trop loin. Elle envisage également cela comme la vérité mais c’est insoutenable. Daphné tente de rassurer sa fille. Elle en parle à son mari lorsqu’il rentre, il la manipule et s’occupera de Claire par la suite. Le temps passe mais Claire n’oublie pas. Elle surveille si des signes sont là. Un soir, elle va rentrer par surprise. Les filles sont avec la nounou, elle va les prendre en charge. C’est l’heure du bain, l’une de ses filles lui dit que le mercredi c’est avec son papa. Elle s’effondre, ne réfléchit pas et prépare les valises.

La fuite aurait été trop simple si Maxime n’arrivait pas à ce moment-là. À partir de là, leur monde va s’effondrer et il n’y aura pas de retour en arrière. L’homme est un fin manipulateur, il va tout faire pour récupérer ses filles. La justice sera de son côté. Je nous vous en dévoile pas plus. Si vous lisez ce roman, vous en saurez plus sur le dénouement.


C’est une lecture que l’on n’oublie pas ! L’auteur en profite pour évoquer des sujets importants tel que l’inceste dans ce roman. On apprend que la loi avant 2016 n’avait pas légiféré sur ce cas d’abus. Mathieu Menegaux s’est inspiré d’un fait divers qui a bien eu lieu. Il nous montre en partageant le déroulé précis d’une plainte et le suivi de celle-ci que tout n’est pas fait pour venir en aide aux victimes. Dans Le fils parfait, cela se retourne contre la maman qui veut protéger ses filles. Daphné est impuissante et cela nous refroidit.

Le récit de Daphné comme une lettre adressée à sa belle mère rend la narration d’autant plus forte. Elle tente de disséquer pourquoi un homme parfait en apparence cache un profond mal-être. Il faut faire attention aux personnes qui entourent les enfants et être attentif à ce qu’ils nous disent.

Un fils parfait est sombre, brutal mais c’est un reflet de la vie qui souvent se déroule sous nos yeux. En partageant un tel récit, il donne une voix à ceux qui souvent restent silencieux.

Je vous le recommande, préparez-vous à cette lecture…

Belle lecture,

Anaïs

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s