Chien-loup – Serge Joncour

Un roman qui me faisait envie depuis sa sortie. Comme chaque année, on est envahis par les nombreuses parutions de la rentrée littéraire et on se sent dépassés. Cependant, il y a des livres qui restent en tête comme Chien-loup

Première fois que je découvre Serge Joncour, quelle surprise ! Dès les premières pages, on est saisis par son écriture. Son texte est riche d’informations historiques, on ne cesse d’apprendre.

Il nous offre un récit où deux époques bien différentes s’entremêlent : 1914 & 2017. Un seul lieu sert de lien, un petit village dans le Lot et son mont Orcières. La première guerre mondiale débute, les hommes sont appelés sur les champs de bataille. Un nouvel équilibre est à trouver pour les femmes, enfants et hommes restants au village. Il manque peu à peu de tout, les bêtes sont réquisitionnées. Cette guerre doit être courte, en tout cas c’est ce qui est annoncé. Le maire accueille un dompteur allemand et ses huit fauves. Cela vient nourrir davantage les peurs des villageois. Il y a eu celle des loups, désormais il y a celle des lions. Ces derniers sont dans des cages au sommet du Mont. Isolés de tous, leurs rugissements dans la nuit viennent rappeler leur existence.

Différents personnages habitent les chapitres consacrés à cette époque, le maire, les femmes en général et leur nouveau statut, le dompteur, le boucher et Joséphine. Cette jeune femme est la première à perdre son mari mort pour la France. Épouse de médecin, elle va devoir retrouver un statut au sein de ce petit village. Elle ne ménagera pas ses efforts et aidera aux champs. Elle sera la figure de la liberté, du renouveau. Ses sentiments pour le dompteur, leur désir commun les feront avancer au delà des limites du Lot. Elle a beaucoup de point commun avec Lise dont nous allons parler, cela permet de densifier le lien entre 1914 & 2017.

Dans les chapitres consacrés à la période la plus moderne, nous retrouvons Lise en quête de repos et de liberté ainsi que Franck son mari qui vient contre son gré. Trois semaines de vacances dans cette maison perdue sur un mont à l’écart du petit village avoisinant ne le réjouit pas. Sa déception sera plus grande lorsqu’il arrivera sur les lieux et comprendra qu’il n’y a pas la 3G ou toute forme de connexion. L’eau courante et l’électricité sont déjà en place. Il est un personnage plus imposant que Lise, peut être parce qu’il fera une belle métamorphose. La campagne l’oblige à se recentrer sur les priorités de la vie. Lui qui était tout le temps sur le qui vive en tant que producteur doit apprendre à lâcher-prise. Cela se fera en douceur. Un chien-loup va l’aider à faire la transition, à se reconnecter à sa part animale. Le Mont Orcières est un monde à part, isolé de tout. C’est ce qui plaît à Lise qui se sent épanouie, libre de se donner pleinement au yoga, méditation et à la peinture. Le lieu est fait pour elle…

Grâce au végétarisme de Lise et Franck mais aussi à la présence d’un chien qui les suit partout, la présence des lions et des loups, la diminution des protéines animales des repas de Joséphine, la question de la condition animale est évoquée sur les deux périodes. Au fil du récit, on trouve de nombreuses comparaisons entre les hommes et les animaux. Cela est très intéressant et vient nourrir le récit. Ne pas manger de viande est un fait possible et non pas insurmontable mais cela reste un choix de vie, un parti pris.

Gros coup de coeur pour ce roman donc même si cela n’a pas été une évidence au départ. Il faut une centaine de pages pour poser le décor. La narration est lente, on tourne en rond. On se demande où l’auteur veut nous amener et c’est d’autant plus réussi lorsqu’on comprend les mécanismes. Jusqu’à la dernière page, j’ai été conquise. L’écriture sublime m’a poussée à prolonger ma lecture, heureusement que je ne l’ai pas mis de côté. Les critiques positives confirment ce que j’en pense. Je le conseille à tous ceux qui aiment les romans historiques, les changements de vie.

 

Belle lecture,

Anaïs

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s